Le greenwashing, à la limite de la publicité mensongère

L’écologie, en plus d’être nécessaire, est à la mode et tout le monde veut être tendance. Du grand groupe alimentaire, en passant par le monde automobile ou celui de la mode ou de la cosmétique, et sans oublier certaines personnalités publiques… Tous veulent surfer sur la vague écologique mais sans vraiment faire d’efforts. Tu as déjà entendu parler du greenwashing, mais quelle est donc cette pratique exactement et comment le détecter pour ne pas se faire prendre pour un simple consommateur crédule ?!

Qu’est-ce que le Greenwashing ?

Le greenwashing, ou en français l’écoblanchiment, consiste à adopter des actions de marketing et de communication écologiques, sans toucher au produit en lui-même ou très peu. Ce sont en général des entreprises très polluantes qui souhaitent donner une image plus proche de la nature, plus respectueuse de l’environnement. Elles communiquent donc énormément pour « verdir » leur image. On parle également de verdissage. Elles ne changent pas, ou pratiquement pas, la composition de leur produit. Ce n’est réellement qu’une opération de communication. C’est donc une pratique hypocrite qui cache parfois des procédés pas très jolis.
En Québécois cela se dit Mascarade écologique… Je pose ça là ! 😂 

Comment ne pas tomber dans le piège du Greenwashing ?

Du vert partout !

Pour se redonner une image respectueuse de l’environnement, les entreprises colorent tout de vert : les étiquettes des produits, les emballages, les affiches publicitaires, les logos… Quelques fois une image de la nature, d’une forêt ou de quelques gouttes d’eau remplace ou complète la couleur verte pour donner plus de « preuves » que leurs produits respectent l’environnement. Elles ajoutent également les mots « nature », « durable », « pur » et autres partout !

Les labels

Tu as déjà dû remarquer aussi l’utilisation de faux labels écologiques. Ils sont tout simplement décernés par l’entreprise elle-même, ou par des organismes quelque peu équivoques… « Mieux Vivre Bio », « Véhicule le moins polluant »… Elles jouent sur la confiance qu’ont les consommateurs sur les labels. Il existe beaucoup de labels, tu pourras, sur le site de l’ADEME, t’y retrouver plus facilement ! Il y a tous les labels environnementaux.

Les mentions sur les ingrédients

Il y a également la technique des pastilles insistant sur les points positifs « Sans Sucre Ajouté », « Sans Silicone », « Sans Sulfate » alors que le produits contient d’autres ingrédients aussi nocifs pour l’Homme et l’environnement.
Il en va de même pour les pastilles indiquant les rares produits naturels à l’intérieur. « Avec de vrais morceaux de fruits », « A l’huile d’amande », « A l’extrait de thé vert bio » mais cela représente à peine 2% du produit et ils ont, la plupart du temps, été chimiquement modifiés… Ce qui ne rend plus le produit si naturel qu’il paraissait l’être…
Tous ces stratagèmes de communication sont là pour détourner le regard des points négatifs du produit. Pour qu’on ne lise pas la liste des ingrédients. « Ah il est à l’huile d’argan, super il est naturel ! ». N’oublions pas que le pétrole, le cyanure, les graines de ricin… sont des matières naturelles… Tout ce qui est naturel n’est pas forcément bon !

Exemple de Greenwashing - écologie
Exemples de Greenwashing sur les produits.

Combattre cette pratique

Le greenwashing joue sur la psychologie, l’ignorance et la naïveté des consommateurs. C’est pour cela qu’il est important que tu t’informes, sans faire confiance aux industriels. Ils sont là pour vendre, pour faire du chiffre. Et les entreprises qui sont vraiment écologiques ne font pas que parler, elles ont les actes qui suivent derrière ! Elles agissent ! Il faut combattre le greenwashing car ces groupes trompent les consommateurs et sont à la limite de la publicité mensongère.


Le greenwashing est une simple opération de communication sans aucun acte (ou très peu) écologique derrière. Elles induisent en erreur les consommateurs qui ne s’informent pas.
Si tu as d’autres conseils pour ne pas tomber dans les pièges de ces entreprises peu scrupuleuses, n’hésite pas à les partager en commentaire ! Et partage également cet article à ton entourage pour faire connaître leurs façons de procéder.

Céline - Auteur du Blog J'ai le choix

 

 

2 commentaires sur “Le greenwashing, à la limite de la publicité mensongère

  1. Merci. J’ai appris pleins de choses. Je me doutais bien que tous les produits écolos ne l’étaient pas forcément. 😊
    Je ferais donc plus attention maintenant.

    1. Tu avais raison d’en douter !! Surtout qu’ils sont souvent vendus plus cher…
      Le marché de l’écologie connait aussi ses arnaques ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *