Comment gérer ses émotions ?

Comment gérer ses émotions ?

Pour beaucoup de personnes, dont j’ai fait partie, si tu montres tes émotions, t’es fichue, tu es faible, tu n’as pas le contrôle de toi… La société te juge 👎, et toi tu culpabilises de les ressentir ! Mais en fait pourquoi ? Qui a dit que c’était mieux d’avoir une carapace 🔒 ? Faut-il laisser nos émotions sortir ? Pourquoi faire ?

C’est quoi une émotion ?

Une émotion c’est une réaction naturelle passagère, plus ou moins intense, plus ou moins longue dans le temps, qui arrive lorsqu’on est soumise à un évènement. C’est aussi bien mental que physique (les battements du cœur 💓 qui s’accélèrent, les joues 😳 qui rougissent, les larmes 😢, la transpiration 🥵, les tremblements, les pensées dans tous les sens…). Elles sont toutes utiles et normales.
Utile parce que c’est un message face à un ressenti. Elles te permettent de mieux te connaitre et d’éventuellement faire évoluer ta vision des choses, ta manière d’agir…

Quelles sont-elles ?

Plusieurs personnes ayant étudié les émotions les classent en 6 catégories primaires d’où découlent des variantes :

  • la joie 😃 liée à la satisfaction d’un désir (soulagement, contentement, félicité, délectation, amusement, fierté, frisson de joie, ravissement, satisfaction, euphorie, humeur fantaisiste, extase… ) ;
  • la peur 😱 liée à une anticipation d’un danger potentiel ou réel (anxiété, appréhension, nervosité, inquiétude, consternation, crainte, circonspection, effroi, terreur, épouvante… lorsque la peur est pathologique phobie et panique) ;
  • la tristesse 😢 liée à un souhait insatisfait (chagrin, affliction, morosité, apitoiement sur soi-même, abattement, désespoir… ) ;
  • la colère 😠 liée à une réaction de protection de son intégrité (fureur, indignation, ressentiment, courroux, exaspération, tracas, acrimonie, animosité, énervement, irritabilité, hostilité, haine… ) ;
  • la surprise 😯 liée à un évènement innattendu (choc, ahurissement, stupéfaction, étonnement) ;
  • le dégoût 🤢 lié à un rejet (mépris, dédain, répulsion, aversion, répugnance, écœurement).

Les émotions s’estompent plus ou moins vite. Il arrive souvent qu’une première émotion laisse sa place à une seconde. Tu peux être prise de fureur après avoir été surprise par exemple. La liste des émotions est très longue, comme tu peux t’en douter 😉 !

Comment fonctionnent les émotions ?

Une émotion est relativement courte dans le temps ⏱️, mais elle peut changer ton humeur dans la durée. Par exemple tu as appris une bonne nouvelle 👍 au réveil, tu as sauté partout dans une émotion de joie 😃 et tu vas rester d’humeur joyeuse tout le reste de la journée. Cette sensation qui t’a fait vivre ton émotion de joie s’estompe dans un temps plus ou moins long selon son intensité.

Il n’y a pas réellement d’émotions positives ➕ ou négatives ➖. Par contre certaines sont plus agréables que d’autres. Et ce ne sont pas toujours les mêmes pour tout le monde. Elles sont toutes des émotions à vivre, si elles surgissent c’est qu’il y a une raison. Dans l’idée d’une émotion négative ➖, la réaction serait de ne pas vivre cette émotion, de la cacher, de la faire taire, de culpabiliser de la ressentir. Alors qu’une émotion désagréable, tu vas, peut-être, faire en sorte de ne pas avoir à la vivre. La peur 😱 ou la colère 😠 par exemple, sont des émotions qui ne sont pas forcément agréables. Et plutôt que de les cacher au fond de toi, tu vas agir d’une certaine manière pour ne pas qu’elles se déclenchent. Par exemple ne pas t’approcher du bord de la falaise pour ne pas avoir cette peur, ce vertige. Ou au contraire tu peux répéter l’opération pour la vivre et éventuellement avoir moins peur du vide, si c’est ton désir ! Ce n’est pas éviter l’émotion, mais la situation qui amène l’émotion.

Une même émotion peut être ressentie différemment selon ton état d’esprit, ta fatigue, ta situation sur le moment, ton environnement, ton expérience…

Comment peut-on gérer ses émotions ?

La carapace

Lorsque tu te crées une carapace 🔒 pour te protéger de toi et des autres, tu t’interdis ❌ de vivre tes émotions. Comme tu ne la vis pas, tu l’accumules dans ton corps. Elle peut réellement te bouffer ta santé physique et/ou mentale : ruminations, anxiété, mal de ventre, eczéma, perte de confiance en toi… Oui même une seule émotion renfermée peut avoir des conséquences. A force de ne pas te mettre en colère 😠 tu pourrais avoir des problèmes de peau, en n’exprimant pas ta tristesse 😢 tomber dans l’addiction de produits addictifs…

J’ai eu ma carapace également, que j’ai encore un peu mais dont j’essaie de me défaire ! J’essayais de ne pas pleurer 😭 devant certaines personnes… Bon étant hypersensible, ça m’a été très difficile de résister 😂 ! La plupart du temps je n’y arrivais pas ! Mais je ne m’autorisais pas à vivre mes pleurs, c’était “juste” de l’eau qui coule de mes yeux… Pas question de dire que j’étais en colère ou triste !

Tu as peut-être vécue ça toi aussi, de ne pas te mettre en colère parce que “ça te rendrait faible” ou que “ça ne vaut pas la peine”. Sauf que tu rumines, tu t’en prends possiblement à d’autres personnes, tu t’isoles et tu es irritable toute la journée. Sans parler qu’exprimer nos émotions aux autres, aiderait certainement à améliorer la relation 😉 !

Depuis tout petit, on nous dit “n’aie pas peur” ou “ne sois pas triste”. Ce genre de phrase empêche les enfants, et même nous adultes parce qu’on nous le dit encore, de vivre cette émotion. Petit à petit on s’est créé une carapace pour avoir l’impression qu’on les maitrise.

Accueillir nos émotions

Laissons tomber nos carapaces 🔓 et accueillons nos émotions ! Accueillir ses émotions ça veut dire les nommer lorsque tu les ressens et les vivre sans culpabiliser ❌, sans les réprimer ❌. Tu es triste aujourd’hui ? Ben soit triste ! Sans chercher à être absolument heureuse, sans culpabiliser parce que ce n’est pas avoir la Positive Attitude ! Tu n’as pas à être heureuse 100% de ton temps ! Après éventuellement si tu le souhaites, tu réfléchiras à la raison qui te rend triste. Mais vis ta tristesse, même si ça dure la journée. Demain ça ira certainement mieux 😉 !

A un enfant 👶 qui aurait peur d’un bruit par exemple, on pourrait lui dire “Tu as peur, tu as été surpris” ou “C’est vrai que c’est pas un joli bruit. Mais ce n’est qu’un bruit, il ne peut pas te faire de mal”. Nommer l’émotion, expliquer rapidement sa présence et rassurer l’enfant.
A un adulte c’est pareil ! “C’est normal que tu sois triste, tu étais investie dans votre relation, vous aviez des projets…” Lui dire de ne pas être triste c’est faire une croix ❌ sur ce futur désiré comme s’il n’y avait eu aucun rêve !

Accueillir ses émotions ne veut pas dire se plonger dedans et faire en sorte qu’elle dure, qu’elle te définisse. Tu as peur là, maintenant, tu le vois, tu le ressens, tu ne cherches pas à ne plus avoir peur, mais tu ne t’y accroches pas non plus.

Une fois que tu as nommé ton émotion, tu la laisses vivre un peu. Puis tu essaieras de comprendre pourquoi elle est là, qu’est-ce qu’elle a à t’apprendre, à te dire. Une chose cependant, ne prends jamais de décisions sous le coup d’une émotion, surtout tant que tu n’as pas compris son message 😉 !

Avec le temps nommer l’émotion que tu ressens sera très rapide, et la comprendre également parce que tu te connaitras mieux !

Vivre ses émotions ce n’est pas toujours facile. Ce n’est pas ce qu’on nous a appris 😂 ! Et pourtant c’est libérateur ! Mettre un nom sur ce qu’on est en train de vivre, c’est prendre conscience de l’émotion qui nous anime à ce moment-là. C’est comprendre le message qu’elle veut nous faire passer, c’est apprendre à mieux nous connaitre. Tu te sens prête à essayer de vivre tes émotions ?!

Céline - Auteur du Blog J'ai le choix

2 commentaires on “Comment gérer ses émotions ?”

  1. Camille Répondre

    C’est pour ça que quand mon fils pleure je met des mots sur ces maux (😉) et lui dit que c’est normal qu’il pleure, mais que je suis la pour le rassurer ! Je me dit que quand il pourra parler, il n’aura pas honte d’identifier ses émotions !

    • Céline

      Ah oui 😉 ! Il n’y a rien de pire qu’un « Les garçons ça pleure pas, ça montre pas ses émotions » pour les renfermer et les culpabiliser d’avoir envie et besoin de s’exprimer ! Qui a décidé ça ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.