Les mots qu’on dit ont des conséquences

Lorsqu’on parle 🗣️ on réfléchit à ce qu’on dit, mais on réfléchit moins aux mots qu’on emploie. Et pourtant, ils ont des conséquences, et parfois fâcheuses. Ils peuvent être incompris ou mal interprétés. Leur force positive ➕ ou négative ➖ est différente selon qui les reçoit. Sans même que tu t’en rendes compte. Quant à ceux dit sous le coup d’une émotion… 😂 On ne s’en sortira pas !

La perception des mots

Pour un même mot 💬, toi et moi, on ne l’entend pas toujours de la même façon. Tu peux lui trouver un sens léger, alors que moi je le trouverai lourd. Cela vient de l’expérience qu’on a avec le mot et de notre expérience personnelle. Les habitudes de langages diffèrent d’une personne à l’autre, selon les régions 🌍 mais aussi selon l’environnement dans lequel on vit. Les mots ne sont donc pas toujours perçus de la même façon. C’est souvent le point de départ des malentendus et des polémiques sur « Il a dit ça c’est raciste/homophobe/misogyne… ».

La majorité des insultes, par exemple, est là pour blesser bien sûr 🙄, mais ils ont une signification en plus que l’auteur n’a pas forcément intégré. Il a compris que ce mot était une insulte, il la ressort en tant qu’insulte, mais n’a pas du tout pris en compte sa définition, ni comment elle pourrait être perçue. Il dit ce mot comme il en dirait un autre. Je ne l’excuse pas ❌. Après tout, c’est à nous de réfléchir à ce qu’on dit, à ne pas sortir des mots au hasard, juste pour parler.

Nos habitudes de langage font qu’on ne réfléchit 🤔 plus aux mots prononcés. On les dit et puis voilà, débrouille-toi avec ça ! Même quand l’intention n’est pas méchante au départ, le fait de ne pas réfléchir à ce que l’on dit peut avoir de grosses conséquences. Et en même temps on ne peut pas trouver de « bons » mots qui plairaient à tous. Car comme je le disais précédemment, même le « politiquement correct » n’est pas perçu de la même manière selon nos expériences 😉.

Le pouvoir des mots

Et comme nous vivons dans un monde majoritairement négatif, nos mots utilisés sont majoritairement… négatifs ! Dans la langue française on utilise énormément la négation (ne…pas). Tu as déjà fait attention aux mots qu’on dit aux enfants ? Sans leur faire croire qu’on vit dans un monde de bisounours, il faut les encourager, les tirer vers haut ⤴️. Si tu dis à ton enfant sans arrêt qu’il est bête, qu’il n’y arrivera pas ❌, qu’il va tout casser, « cours pas 🏃 tu vas tomber », comment peut-il avoir confiance en lui, s’il voit que toi-même tu n’as pas confiance en lui ? Il va finir par le penser, par le croire… On a tous tendance à perdre un peu (beaucoup) de confiance en soi en grandissant. Mais si déjà, la barre est basse en étant enfant… Je te laisse imaginer dans le monde des « grands »… Il ne faut pas oublier que les enfants croient que les parents savent tout, et qu’ils disent la vérité 😉.
Ca vaut pour les enfants mais aussi pour les adultes. A force de répétition, même si c’est de l’humour, s’entendre dire « T’y connais rien ; T’es nul ; Tu vaux rien » on finit par le croire. Même si ce n’était pas une mauvaise intention au départ. Ce ne sera peut-être pas dû à tes seuls mots, peut-être que cette personne aura vécu des événements en dehors de cela qui rajouteront une couche à tes mots.

Mais attention 🚨 les mots positifs, peuvent, eux aussi à force d’être répétés, produire un mauvais effet : un excès ou même un manque de confiance en soi, ou une trop grosse pression par exemple. Répéter à quelqu’un qu’il est trop bon 💪 dans qu’il fait, pourrait le conduire à ne plus s’entrainer, parce qu’après tout, il est trop bon ! Sauf que c’est sûrement parce qu’il s’entraine régulièrement qu’il est bon dans ce qu’il fait ! Ou au contraire il pourrait ne pas se croire à la hauteur de ce qu’on pense de lui. Complexe tout ça, n’est-ce pas 🤔 !?

Sous l’émotion

Bien sûr on pensera en priorité à ceux qu’on dit sous la colère 🤬. Ces mots-là font mal, parce qu’on ne sait pas s’ils sont réellement pensés ou s’ils sont là juste pour faire mal. Et une fois la tempête passée, on ne sait pas toujours quoi en penser. Quand tu dis quelque chose, sous le coup d’une émotion, tu prends rarement le temps de réfléchir avant de parler. Et pourtant il est important de ne pas dire n’importe quoi !

Même sous le coup de la joie 😄 tu peux être blessant « J’ai réussis, vous êtes tous nuls » ! Ce n’est pas vraiment la réaction que ton entourage voulait partager avec toi lorsqu’ils ont su la bonne nouvelle ! Sous le coup de la tristesse 😥 tu peux dire « De toute façon je suis seul, comme je l’ai toujours été », ce qui ne serait pas sympa pour ton entourage non plus, surtout justement pour ceux qui sont là pour toi !

Faire des généralités

La plupart du temps on ne se rend pas compte que ce qu’on dit peut blessé. On veut être sincère, mais la sincérité ne veut pas dire être méchant. La sincérité c’est dire ce que tu penses (et surtout penser ce que tu dis 😉), ce que tu ressens par rapport à quelque chose. C’est quelque chose de personnel, donc déjà ne pas en faire une généralité ! Prendre la responsabilité de parler pour toi et uniquement pour toi ! Ce tableau n’est pas moche ! Tu ne le trouves pas à ton goût ! Mais peut-être que quelqu’un d’autre le trouve beau ! 😉 Je me souviens, petite, quand je disais d’un plat qu’il n’était pas bon, ma mère me disait « Non, TU ne l’aimes pas » et c’est vrai ! Je ne l’aimais pas, mais d’autres si ! Mon avis n’est pas celui de tout le monde ! Mais franchement… les épinards… 😂

L’expression Tourner sa langue 7 fois dans sa bouche avant de parler serait une technique parfaite pour sortir les bons mots ! Quoique peut-être un peu laborieuse ! En fait comme tu comptes les tours dans ta tête, tu ne réfléchis pas aux mots 😂 ! Alors quoi ? On ne va plus rien dire pour ne plus froisser personne ? Non ! Réfléchissons un peu. Et surtout discutons de leurs perceptions avant de s’emporter et camper chacun sur ses positions !

Céline - Auteur du Blog J'ai le choix

4 commentaires sur “Les mots qu’on dit ont des conséquences

  1. Il faut toujours faire attention à ce qu’on dit. Et en plus, il y a la façon de les dire, suivant si on les dis en riant, en colère, en doutant, …
    Et les epinards sont très bons.🤣🤣😂
    Mais il faut de tout pour faire un monde. Si tout le monde se ressemblait, on penserait tous la même chose,plus besoin de parler.

    1. Et quelle tristesse …..
      Concernant les épinards je dirai que tout dépend de la façon de les cuisiner ! 🤣
      Il faut toujours faire attention aux mots, et puis certains mots ne servent à rien aussi, parce que les « ouh t’as l’air fatiguée aujourd’hui » j’ai envie de te dire merci mais je sais déjà que j’ai une sale tête pas besoin de me le rappeler !

    2. Les mots qui ne se veulent pas mal intentionnés au départ, mais qui répétés finissent par ne plus être bienveillants. Positive attitude : on fait attention à toi 😜 😂 !

    3. Oui la façon de dire les mots est importante également, en prenant en compte la personne à qui on les dit. La diversité des pensées est essentielle et enrichissante ! Quel ennuie sans cela !
      Pour les épinards… 😂😂😂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *